Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
FondapolUn Think Tank libéral, progressiste et européen

fondapol.mag - 29 octobre 2020

Nous entrons dans une nouvelle période de confinement. Prenez soin de ceux qui vous sont chers, prenez soin de vous, prenons soin de notre beau pays, la France.
La Fondation pour l’innovation politique poursuit évidemment ses travaux.
À très vite.
L'équipe de la Fondation

Nouvelle enquête : 2022, le risque populiste (vagues 2 et 3)

2022, le risque populiste en France   2022, the populist risk in France

Voici les résultats des vagues 2 et 3 de notre indicateur de la protestation électorale, lancé en septembre 2019 dans la perspective de la prochaine élection présidentielle.

La vague 2 de cette enquête (du 23 au 31 janvier 2020) a pris place dans le contexte d’une vive crise sociale et politique mêlant la persistance de la contestation des Gilets jaunes avec une opposition manifestante à la réforme des retraites.

Le contexte de la vague 3 (du 7 au 11 septembre 2020) est celui d’une conflictualité suspendue, ou remisée, sous l’effet de la dimension alors principalement sanitaire de la crise induite par la pandémie de Covid-19. Cette vague 3 s’inscrit dans le prolongement de l’expérience collective alors inédite du confinement, entre le 17 mars et le 11 mai 2020, puis d’une reprise des contaminations et la crainte d’une seconde vague épidémique.

Chaque cycle de crise se surajoutant au précédent, la question se pose de savoir comment cette agitation, inédite par sa forme anomique et par l’intensité dont elle se montre capable, va trouver à s’exprimer dans les mécanismes de l’élection présidentielle de 2022. Notre indicateur veut aider à comprendre et à anticiper les contours de ce futur scrutin présidentiel, sans oublier que le plus grand rendez-vous politique des Français est également un scrutin aux conséquences européennes.

L’indicateur de la protestation électorale a été conçu par la Fondation pour l’innovation politique et l’enquête est administrée par l’institut OpinionWay. Pour chaque vague, le questionnaire est administré auprès d’un échantillon de plus de 3 000 personnes inscrites sur les listes électorales.
Lire l’enquête
Consulter les données
 

Entretien de Dominique Reynié dans Le Figaro :
« Les abstentionnistes peuvent provoquer un accident électoral en 2022 »

Dominique Reynié

Le Figaro

par Loris Boichot
25 octobre 2020

Fortes tentations antisystème, défiance à l’endroit des gouvernants et méfiance envers la mondialisation. La France post-« gilets jaunes » présentait un visage tourmenté. La France touchée par l’épidémie de Covid-19 se montre plus anxieuse encore. À un an et demi de l’élection présidentielle, jamais le pays n’a été autant tenté par un vote « protestataire », selon le dernier indicateur de la protestation électorale établi par la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) et administré par l’institut Opinionway, en partenariat avec Le Figaro.
Lire l’article
 

Série « Relocaliser – Décarboner – Rapatrier »

Relocaliser – Décarboner – Rapatrier

Dans le contexte de la pandémie qui renouvelle les interrogations sur la globalisation, la Fondation pour l'innovation politique publie une série d'études sur les relocalisations. D'autres notes viendront compléter cette série.

Relocaliser la production après la pandémie ?

Relocaliser la production après la crise ?
par Paul-Adrien Hyppolite
Septembre 2020

Les relocalisations, entendues comme le rapatriement de productions autrefois réalisées sur notre territoire, devraient rester cantonnées à des cas très particuliers, pour motif impérieux et en l'absence d'alternatives plus efficaces comme le stockage, la diversification ou l'approvisionnement au niveau européen. En règle générale, nous gagnerions surtout à porter l'effort non pas sur la « relocalisation » des industries d'hier mais sur la « localisation » de celles d'aujourd'hui et de demain, notamment les nouvelles technologies.
Lire l'étude
 

Relocaliser en France avec l'Europe
 

Relocaliser en France avec l'Europe
par Yves Bertoncini
Septembre 2020

Cette étude rappelle que les relocalisations, qui dépendent avant tout des entreprises, pourraient cependant être encouragées par les autorités publiques, nationales et européennes. Il revient d'abord à la France de prendre les bonnes décisions afin de renforcer son attractivité, au même titre que ses partenaires européens, mais l'Union européenne dispose aussi d'une série d'outils économiques, financiers et industriels qui sont autant d'atouts permettant de convaincre les investisseurs, notamment grâce au marché unique.
Lire l'étude
 

Europe : la transition bas carbone, un bon usage de la souveraineté
 

Europe : la transition bas carbone, un bon usage de la souveraineté
par Patrice Geoffron
Septembre 2020

Cette étude se concentre sur la transition énergétique dite « bas carbone ». La capacité de cette transition à répondre à la demande de résilience et de renforcement de la base industrielle des Européens mérite attention : parce que la dépendance aux importations de pétrole et de gaz monte inexorablement, parce que l'ancrage dans l'Union européenne des actifs nécessaires à la délivrance de services énergétiques permettra de faire face à une diversité de chocs futurs (climatiques, géopolitiques…), parce que l'actuel modèle énergétique fait peser sur les Européens des pollutions délétères dont le coût collectif représente plusieurs points de PIB chaque année, parce que l'Union européenne est en quête de leadership industriel et qu'aucune autre option ne présente un tel potentiel.
Lire l'étude
 

Relocalisations : laisser les entreprises décider et protéger leur actionnariat
 

Relocalisations : laisser les entreprises décider et protéger leur actionnariat
par Frédéric Gonand
Septembre 2020

L'auteur rappelle que les choix de localisation de sites de production sont créateurs de richesse. Le mouvement de relocalisations industrielles observé depuis quelques années dans les pays développés pourrait gagner en ampleur sans l'intervention des pouvoirs publics. L'efficacité économique commande de préserver la décision des chefs d'entreprise. Cependant, compte tenu de la concurrence qui devrait émerger entre pays européens pour accueillir les relocalisations industrielles, des mesures de soutien à l'industrie et à l'attractivité sont nécessaires en France. Par ailleurs, des entreprises non européennes bénéficient d'aides de leur État, facilitant leur prise de contrôle d'entreprises européennes. La promotion d'une souveraineté industrielle européenne tirerait profit de l'émergence de « champions européens », fût-ce au prix d'une limitation de la concurrence en Europe.
Lire l'étude
 

Actualités


Les attentats islamistes dans le monde 1979-2019

Islamist terrorist attacks in the world (1979-2019)

Islamist terrorist attacks in the world (1979-2019)
 

Les attentats islamistes dans le monde 1979-2019
Novembre 2019

La Fondation pour l'innovation politique a voulu contribuer à l'évaluation du terrorisme islamiste. Depuis le printemps 2018, nous œuvrons à la tâche de quantifier le terrorisme islamiste, en repérant les formes qu'il a pu prendre au fil de ces décennies, en recensant les actes qu'il a pu inspirer ou initier, en estimant le nombre de ses victimes, en identifiant les organisations les plus meurtrières et les pays les plus meurtris. Pour ce faire, nous avons collecté une très grande quantité d'informations, au point de construire une volumineuse base de données. Elle est disponible en open data sur notre site data.fondapol.org. Nous pensons que la masse d'information recueillie éclaire sous un jour nouveau le phénomène de la violence islamiste. Elle permet de mieux la décrire, de mieux la comprendre, d'en documenter la gravité. Ainsi, à titre d'illustration, nous pouvons établir qu'entre 1979 et 2019, au moins 33 769 attentats islamistes ont eu lieu dans le monde. L'information réunie est inédite. Nous espérons que son contenu et son utilisation contribueront à la connaissance et à la qualité du débat comme de la décision publique.
Lire l'étude en français
Read the study in English
اقرأ هذا المقال باللغة العربية
 

Qui paie ses dettes s'enrichit

Whoever pays off their debt gets rich
 

Qui paie ses dettes s'enrichit
par Christian Pfister et Natacha Valla
Septembre 2020

L’idée que l’on pourrait s’enrichir en payant ses dettes relève apparemment du paradoxe : en remboursant, un débiteur réduit seulement la taille de son bilan, la diminution de ses exigibilités au passif étant compensée par celle de sa trésorerie à l’actif. Pourtant, en théorie de la finance comme dans la gestion courante, il est admis que les créanciers exercent une surveillance sur leurs débiteurs et recherchent une compensation aux risques qu’ils encourent. Le fondement de la discipline de marché est ainsi qu’un débiteur, lorsqu’il s’expose à un risque accru, se voit imposer des primes de risque plus élevées. Si sa situation continue à se dégrader, il peut même se trouver dans la position où l’on ne veut plus lui prêter davantage ; il est alors privé d’accès au crédit. Alors que la crise du Covid-19 se traduit par une progression sensible de l’endettement des administrations publiques et des entreprises, les interrogations sur l’utilité de rembourser ses dettes se sont multipliées dans les débats publics.
Lire l'étude
Read the study
 

De la distanciation sociale à la distanciation intime


 

De la distanciation sociale à la distanciation intime
par Anne Muxel
Juin 2020

L'obligation des « gestes barrières » reconfigure les seuils et les frontières délimitant notre espace personnel de toute intrusion de l'autre, devenu potentiellement dangereux et contaminateur. La « distanciation sociale » instaurée et acceptée dès lors qu'elle engage une présence dans l'espace public peut aussi se transformer en « distanciation intime » et éloigner même les plus proches. Cette note attire l'attention sur quelques bouleversements dans nos habitudes de vie dont la portée, positive ou négative, inventive ou régressive, pourrait reconfigurer à terme notre intimité, c'est-à-dire les conditions de nos relations aux autres, donc à nous-mêmes.
Lire la suite
 

Corps célestes


 

Le 18 octobre 2020, Dominique Reynié a participé à l'émission l'Esprit Public de France Culture, en direct de L’Espace Cardin à Paris, avec Émilie Aubry, Aurélie Filippetti, Sylvie Kauffmann et Thierry Pech.
Au sommaire : le monde enseignant à l'épreuve du terrorisme islamiste, et ce que le Covid fait à l’autorité de l’Etat.
Voir l’intégralité de l’émission
 

Anthropotechnie


Corps célestes
 

Anthropotechnie

Corps célestes : les nouveaux enjeux de l’humain dans l’espace
par Elisabeth de Castex
 

 

La Fondapol dans les médias

Europe 1

Julien Bugier
2022, le risque populiste en France

28 octobre 2020

Atlantico

Mais qu’est-ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79 % des Français soient désormais prêts à un vote antisystème
27 octobre 2020

L'info du vrai

Dominique Reynié, Yves Calvi
2022 : le déni de démocratie

26 octobre 2020

Valeurs actuelles

Présidentielle 2022 : de plus en plus de Français tentés par un vote anti-système
26 octobre 2020

Les Echos

Défiance : qui a tué les politiques ?
26 octobre 2020

Le Figaro

Dominique Reynié, Loris Boichot
Les abstentionnistes peuvent provoquer un accident électoral en 2022

25 octobre 2020

Le Figaro

Guillaume Tabard
Comment répondre à la crise démocratique

25 octobre 2020

Le Figaro

Loris Boichot
Présidentielle 2022 : tentés par la protestation, les Français en demande de protection

25 octobre 2020

Le journal du dimanche

L'appel de 48 personnalités pour une laïcité pleine et entière
24 octobre 2020

L'Est Républicain

Alexandre Poplavksy
Terrorisme islamique, une réalité chiffrée

24 octobre 2020

L'Opinion

Mathias Felkh
Islamisme, un combat européen

23 octobre 2020

La Croix

Guillaume Goubert
Samuel Paty - garder en mémoire

21 octobre 2020

Le Soir

Marc Bassets
Professeur assassiné, cela aurait pu arriver n'importe où en France

18 octobre 2020

Le Parisien

Alexandre Sulzer, Quentin Laurent
Présidentielle 2022 : mais au fait, c’est quoi la ligne Xavier Bertrand ?

15 octobre 2020

Novethic

Marina Fabre
Tempête Alex, Emmanuel Macron promet une reconstruction plus résiliente et durable

8 octobre 2020

L'Opinion

Eddy Fougier, Emmanuelle Ducros
L214 est une menace pour les réputations et les images des entreprises

8 octobre 2020

La Montagne

Nicolas Faucon
La relocalisation, ce défi francais

5 octobre 2020

Le Figaro

Florentin Collomp
L'Europe a la reconquête de ses emplois industriels

1er octobre 2020


Soutenez les actions de la Fondation pour l'innovation politique

Le débat public a besoin de la Fondation et la Fondation a besoin de vous !
Grâce à votre soutien financier vous permettez à la Fondation d'assurer son indépendance et de conduire avec plus d'efficacité sa mission d'utilité publique. Son statut lui permet de recevoir des dons et legs selon le régime fiscal des fondations reconnues d'utilité publique.
Soutenez la Fondation


Rejoignez-nous

Vous souhaitez suivre au quotidien l'actualité de la Fondation pour l'innovation politique : rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Linkedin et Instagram.

Facebook  Twitter  Linkedin  Instagram

Vous recevez ce message car :

  • vous avez souhaité être tenu(e) au courant des activités de la Fondation pour l'innovation politique ;
  • vous avez participé à un événement organisé par la Fondation pour l'innovation politique. Vous serez automatiquement tenu(e) au courant des activités de la Fondation pour l'innovation politique ;
  • vous avez été en contact avec Dominique Reynié, Directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, qui a souhaité vous tenir informé(e) des activités de celle-ci ;
  • nous pensons que nos travaux peuvent vous intéresser.

Si vous souhaitez ne plus recevoir ces informations, vous pouvez vous désinscrire.

Fondapol, 11, rue de Grenelle 75007 Paris.
contact@fondapol.org
www.fondapol.org