Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
FondapolUn Think Tank libéral, progressiste et européen

fondapol.mag - 27 juin 2018

Planet A – Forum international de l'agriculture


<em>Planet A</em>

La Fondation pour l'innovation politique est heureuse d'être partenaire du premier Forum international de l'Agriculture, Planet A. Placée sous le Haut Patronage du Président de la République française, cette initiative a lieu à Châlons-en-Champagne les 27, 28 et 29 juin 2018.

Parce que nous vivons dans un monde ouvert, les défis auxquels fait face l'agriculture mondiale exigent une mobilisation globale. Le collectif Planet A s'est ainsi constitué autour de la conviction que l'agriculture doit faire émerger des solutions viables, en portant des propositions au niveau des États et organisations, en renforçant les échanges constructifs entre acteurs concernés par l'agriculture, quels que soient leurs secteurs d'activité (alimentation, énergie, transport, industrie, construction, cosmétique, etc.) ou leurs prismes régionaux (Europe, Afrique, Asie, Amérique, Australie).

Dès le départ, la Fondation pour l'Innovation Politique a été associée à Planet A. Initiateur du projet, Benoist Apparu, maire de Châlons-en-Champagne, a souhaité que nous contribuions à la réflexion et à l'organisation de ce véritable « hub » dont l'ambition est d'accélérer la révolution agricole en intensifiant la transmission et le partage de connaissances.
Le Forum International de l'Agriculture Planet A rassemblera 350 dirigeants d'entreprises, chercheurs, universitaires, représentants d'ONG et acteurs publics du monde entier. Lors de cet événement, des plénières conduites par des experts, des talks portés par des innovateurs venus du monde entier ainsi que divers ateliers de travail, permettront de définir les grands enjeux stratégiques et de formuler des propositions innovantes.

Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, sera l'un des deux rapporteurs généraux du Forum et présentera les conclusions des différents groupes de travail le vendredi 29 juin 2018. Ces idées seront la base d'une réflexion menée par le Comité scientifique pour formaliser les propositions consignées dans le « Livre ouvert » de Planet A, destiné à nourrir les réflexions au plus haut niveau en 2018 et 2019 (G20 des Ministres de l'Agriculture, One Planet Summit, COP24, volet agricole du G7 placé sous présidence française en 2019, évènements mondiaux et régionaux…) et à déboucher sur des engagements concrets et pérennes.

Le Forum mondial de juin 2018 représente le lancement de cette initiative qui a vocation à perdurer dans le temps sous la forme d'un sommet annuel.
En savoir plus
 

Notre nouvelle étude


Ethiques de l'immigration
 

Éthiques de l'immigration
par Jean-Philippe Vincent
Juin 2018

L'accueil des étrangers donne de plus en plus lieu à des prises de position éthiques allant dans le sens, pour les pays développés et notamment européens, d'un devoir d'accueil inconditionnel. Ce postulat, qui est celui de la gauche libérale mais aussi du pape François et d'associations spécialisées dans l'accueil des étrangers, passe pour la position éthique par excellence, la « seule attitude morale ». Or l'examen attentif des travaux de philosophie morale consacrés à l'immigration va à l'encontre de ce qu'il faut bien appeler un préjugé. Le consensus des philosophies morales et éthiques existantes est qu'il est parfaitement légitime pour un État, sur le plan éthique, de réglementer sévèrement l'immigration et, au besoin, de l'exclure.
Cette note examine de façon critique le point de vue de sept philosophies morales sur la question de l'immigration : éthique libérale de gauche, éthique libérale classique, éthique chrétienne, éthique libertarienne, éthique communautarienne, éthique du club et éthique de la confiance. Les points de vue de John Rawls et de l'utilitarisme sont également très rapidement présentés.
L'examen commence par les éthiques qui prônent l'accueil inconditionnel : position open borders de la gauche libérale, éthique chrétienne et éthique libertarienne. Les faiblesses de construction de ces éthiques permettent de mettre en valeur la pertinence de la philosophie libérale classique sur la question de l'immigration. Puis ce sont les éthiques favorables à la position closed borders qui sont passées en revue : éthique communautarienne, éthique du club et éthique de la confiance ; elles ne sont pas exemptes de faiblesses mais certains de leurs arguments sont très pertinents.
Enfin, la présente note s'achève par un appel à croiser le regard de la philosophie morale sur l'immigration avec celui de la philosophie politique (souvent trop négligée) et de la science économique qui a atteint sur cette question un haut niveau de sophistication, tant il est vrai qu'il serait illusoire de prétendre définir une position éthique sur l'immigration dans l'ignorance du politique et de l'économique.
Cette note a été écrite par Jean-Philippe Vincent, ancien élève de l'ENA, maître de conférences à Sciences-Po, membre du comité de rédaction de la revue Commentaire.
Lire la suite
 

Nos dernières notes


Les addictions chez les jeunes
 

Les addictions chez les jeunes (14-24 ans)
par Fondation pour l'innovation politique

L'enquête Les addictions chez les jeunes (14-24 ans) a été conçue par la Fondation pour l'innovation politique, la Fondation Gabriel Péri et le Fonds Actions Addictions.
Elle se fonde sur un échantillon de 1 000 jeunes âgés de 14 à 24 ans représentatif de cette population interrogée par Ipsos. Nous avons également souhaité soumettre notre questionnaire à un échantillon de parents de jeunes de 14-24 ans (402 parents), ainsi qu'au grand public (2 005 personnes) pour mesurer les écarts de perception entre leur propre réalité et celle des jeunes générations.
En raison du nombre d'addictions existantes, nous avons fait le choix de centrer le questionnaire sur l'alcool, le tabac, les drogues les plus fréquentes (cannabis, cocaïne, ecstasy, MDMA et GHB), le porno, les jeux vidéo, les réseaux sociaux et les jeux d'argent.
Lire la suite
 

combattre la pauvreté des enfants
 

France : combattre la pauvreté des enfants
par Julien Damon
Mai 2018

C'est un fait désormais bien établi et une information souvent répétée : en France, 20 % des enfants sont comptés comme pauvres. Les pouvoirs publics expertisent et expérimentent en direction de ces quelque 3 millions de mineurs vivant dans des ménages dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté.
Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, une stratégie globale est en cours d'élaboration. Mais de quoi parle-t-on exactement quand on parle d'enfants pauvres ? Sans additionner trop de catégories, il convient d'ajouter aux données désormais classiques celles de certaines enquêtes administratives et associatives qui permettent de mieux cerner le problème dans sa globalité. La statistique globale porte en effet sur les ménages (c'est-à-dire les logements), or nombre d'enfants pauvres, parmi les plus pauvres, vivent avec des adultes sans domicile, dans des centres d'hébergement, des centres d'accueil, des bidonvilles. À partir d'un panorama technique des sources de données, cette note dresse un portrait de la pauvreté des enfants dans ses différentes dimensions. Elle propose ensuite des orientations et recommandations pour encore mieux l'appréhender. Enfin, pour contribuer plus efficacement à la réflexion, elle souligne quelques pistes générales pour des révisions de politiques publiques, insistant sur les cas les plus difficiles et les plus indignes.
Lire la suite
 

Notre ouvrage


Où va la démocratie ?

What next for democracy?  

Où va la démocratie ?
sous la direction de Dominique Reynié,
Plon, Paris, 2017, 320 pages
Prix 25 euros - En librairie

Le régime démocratique entre dans une nouvelle phase de son histoire. Son avenir est incertain. Voilà pourquoi il importe de mieux définir l'état présent de la démocratie. C'est dans ce but que l'enquête « Où va la démocratie ? » a été conçue par la Fondation pour l'innovation politique. Sa réalisation a été confiée à l'institut Ipsos, qui a administré un questionnaire en 23 langues différentes. Plus de 22 000 citoyens ont été interrogés dans 26 pays.
L'enquête aborde de nombreuses questions, parmi lesquelles l'attachement au vote, la confiance dans les institutions, la montée de l'autoritarisme, la confiance dans les gouvernants mais aussi dans les médias, les jugements suscités par la police et l'armée, l'état de l'opinion sur la peine de mort, l'immigration, l'avortement, les réfugiés ou l'islam, etc.
Avec les données recueillies et présentées dans ce volume, nous souhaitons alimenter les réflexions sur l'avenir du régime démocratique à l'âge de la transition démographique et de la globalisation.
Disponible en français
Disponible en anglais
 

Dans nos blogs


Le projet Iseult
 

Anthropotechnie

Le projet Iseult : décrypter le cerveau
par Elisabeth de Castex
 

Populisme
 

Trop-Libre.fr

Populisme qui est là ? Les élections européennes 2019 et la réforme constitutionnelle française ?
par Amine Hafidi
 

 

La Fondapol dans les médias

Europe 1

Dominique Reynié
« Migrants : le naufrage de l'Europe ? »

25 juin 2018

Le Journal des femmes

« Pornographie : comment protéger les enfants et adolescents »
20 juin 2018

Mutualité Française

Dominique Reynié, Quentin Demanet, Thierry Pech
« Les enjeux éthiques et économiques du reste à charge zéro »

20 juin 2018

France Inter

Philippe Randé
« Être "malade du jeu vidéo", ça ressemble à quoi ? »

20 juin 2018

L'incorrect

Gabriel Robin
« Aucun pays membre de l'Union européenne ne peut éviter de répondre aux défis de la pression migratoire »

15 juin 2018

Le Monde

Gaëlle Dupont
« L'appel "solennel" des professionnels de la santé contre les dangers de la pornographie chez les jeunes »

15 juin 2018

C News

« Faut-il davantage protéger les jeunes de la pornographie ? »
8 juin 2018


Soutenez les actions de la Fondation pour l'innovation politique

Le débat public a besoin de la Fondation et la Fondation a besoin de vous !
Grâce à votre soutien financier vous permettez à la Fondation d'assurer son indépendance et de conduire avec plus d'efficacité sa mission d'utilité publique. Son statut lui permet de recevoir des dons et legs selon le régime fiscal des fondations reconnues d'utilité publique.
Soutenez la Fondation


Rejoignez-nous

Vous souhaitez suivre au quotidien l'actualité de la Fondation pour l'innovation politique : rejoignez nous sur Facebook et sur Twitter

Facebook  Twitter 

Vous recevez ce message car :

  • vous avez souhaité être tenu(e) au courant des activités de la Fondation pour l'innovation politique ;
  • vous avez participé à un événement organisé par la Fondation pour l'innovation politique. Vous serez automatiquement tenu(e) au courant des activités de la Fondation pour l'innovation politique ;
  • vous avez été en contact avec Dominique Reynié, Directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, qui a souhaité vous tenir informé(e) des activités de celle-ci.
  • nous pensons que nos travaux peuvent vous intéresser.

Si vous souhaitez ne plus recevoir ces informations, vous pouvez vous désinscrire.

Fondapol, 11, rue de Grenelle 75007 Paris.
contact@fondapol.org
www.fondapol.org